Jeux sans frontières | JSfnet.fr

Tout sur l'émission "Jeux sans frontières"

.

Jeux sans frontières 1981

Bel été pour les équipes françaises ! À six reprises sur les 8 émissions de “Jeux sans frontières” 1981, la France monte sur le podium : une victoire, une deuxième place et quatre troisièmes places.

Le retrait de l’Allemagne, gros contributeur à l’organisation des “Jeux sans frontières” porte le nombre de participants à 7. Le fonctionnement du “fil rouge” est ainsi modifié : les équipes participent désormais simultanément aux quatre manches et le meilleur score de chaque pays est retenu pour l’attribution des points en fin d’émission.

Pour cette édition 1981, Guy Lux a l’idée de mettre des paroles sur la musique du générique de l’émission, composée par Jacques Revaux. Cette version, chantée par Mireille Mathieu, fut diffusée par Antenne 2 à la fin de chaque rendez-vous tandis que les téléspectateurs des autres pays participants durent se “contenter” d’une seule écoute, en cloture de l’émission d’Annecy.

Lire notre page de la rubrique “JSf Story” consacrée à la chanson

Fiche signalétique de la 17ème édition :
7 pays participants : Belgique (B), Suisse (CH), France (F), Grande-Bretagne (GB), Italie (I), Portugal (P) et Yougoslavie (YU)
Commentateurs (et diffuseurs) : Simone GarnierGuy Lux, Claude Savarit (Antenne 2), Paule Herreman (RTBF), Mike Verdrengh (BRT), Georges Kleinmann, Jacques Deschenaux (SSR), Jan Hiermeyer (SRG), Ezio Guidi, Mascia Cantoni (TSI), Stuart Hall (BBC), Michele Gammino (RAI), Eládio Clímaco, Alice Cruz (RTP), Milan “Minja” Subota, Borut Mensinger et Osman Gaši (JRT)
Producteurs : Guy Lux et Claude Savarit (Antenne 2), Geoffrey Wilson (BBC), Guido Depraetere (BRT), Predrag Perišić, Slobodan Đorđević et Mladen Popović (JRT), Pompilio Bisogni (RAI), Pierre Chevreuille et Diane Lange (RTBF), Antonio Bivar, Antonio Andrade, Olivia Varela (RTP), Marius Berger, Marcel Apotheloz (SSR-SRG-TSI)
Arbitres internationaux : Gennaro Olivieri et Guido Pancaldi
Collaboration d’André Lange et Gilbert Modoux

À noter…
> Décalage horaire : Jusqu’en 1983, la Yougoslavie, contrairement au reste de l’Europe, ne procède pas au passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été. Lorsque la retransmission de “Jeux sans frontières” commence, il est donc une heure plus tôt en Yougoslavie.

Les émissions sont listées dans l’ordre de diffusion choisi par Antenne 2 :

Émission n°1 :

Lieu de tournage : Ampithéâtre de Pula (Arena u Puli) (Yougoslavie). Découvrir notre carte postale.
Diffusion en direct (JRT, RAI 2, SSR, TSI) : Mercredi 10 juin, 21h05 (heure locale en Yougoslavie : 20h05, voir “À noter”)
Diffusion SRG : Samedi 13 juin, 14h
Diffusion Antenne 2 : Dimanche 26 juillet, 20h35
Diffusion BBC 1 : Vendredi 2 octobre, 19h (sauf au Pays de Galles : Dimanche 18 octobre, 13h55)

Présenté par Dunja Figenvald, Mersiha Čolaković et Milan “Minja” Subota
Concepteur des jeux : Mladen Popović. Réalisation : Jovan Ristić.
Thème des jeux : Le cinéma
Les jeux : Les bobines de film, Partons à la plage, Les bottes de Charlie Chaplin, La course au trésor, Rodéo au ranch, L’évasion fantaisiste, Tarzan en vol, Ben Hur, La course à l’oie (fil rouge)
Équipes participantes : Molenbeek-Saint-Jean (B), Saint-Légier (CH), Argentan (F), Kingston-Upon-Hull (GB), San Felice Circeo (I), Santarém (P), Pula (YU)

Voir le récit de cette émission dans notre rubrique “On refait les Jeux”

À noter…
>
Le choix dans la date :
À l’origine, le cru 1981 ne s’ouvre pas par la manche éliminatoire organisée en Yougoslavie. Toutefois, le triste score obtenu par l’équipe de Binche à Lignano Sabbiadoro a certainement conduit les producteurs français à préférer reporter la diffusion du premier match de la saison, au profit de la bonne prestation d’Argentan à Pula.
> Héros d’un soir : Parmi les membres de l’équipe britannique de Kingston-upon-Hull, signalons la présence de Stan Heywood (capitaine), Tom Bowering, Karen Briggs, William Butler, Pam Hall, Gary Hitching, Martin Holmes, Stephen Hunt, Ian Hurd, Angela Lutkin, Sue Patterson, John Wheatley et Julie Wilkinson.
> Cendrillon : La concurrente britannique Julie Wilkinson avait un pied si petit que les organisateurs de la télévision yougoslave ne purent trouver une paire de chaussures à sa pointure (du 34 1/2 !). Au jeu n°2, elle fut donc la seule à porter de simples chaussures de sport en lieu et place des obligatoires “bottes de boxe”. Malgré son petit gabarit, Julie rapporta 19 points à son équipe (2 fois 6 points en solo et 3 points sur le fil rouge) sur le score final de 30 !

Émission n°2 :

Lieu de tournage : Arena Alpe Adria, Lignano Sabbiadoro (Italie)
Diffusion en direct (JRT, SSR, TSI) : Mardi 26 mai, 21h05 (heure locale en Yougoslavie : 20h05)
Diffusion SRG : Mercredi 27 mai, 20h50
Diffusion RAI 2 : Mercredi 27 mai
Diffusion Antenne 2 : Dimanche 2 août, 20h35
Diffusion BBC 1 : Vendredi 25 septembre, 19h (sauf au Pays de Galles : Dimanche 11 octobre, 13h55)

Présenté par Milly Carlucci et Michele Gammino
Concepteur des jeux : Adolfo “Popi” Perani. Décors et costumes : Armando Nobili. Réalisation : Giuliano Nicastro.
Thème des jeux : La mer
Les jeux : Douces îles, Sables d’or, Mousseux mais pas pour tout le monde, Le rêve, Les plongeurs, Mégalomanie, Radio-nautique, Planche à voile animée, L’hôtel des vacances (fil rouge)
Équipes participantes : Torhout (B), Regensdorf (CH), Bitche-en-Moselle (F), Sherborne (GB), Lignano Sabbiadoro (I), São Miguel (Açores) (P), Šibenik (YU)

Voir le récit de cette émission dans notre rubrique “On refait les Jeux”.

À noter…
>
Île était une fois :
São Miguel, la plus grande île de l’archipel des Açores, est en compétition ce soir.
> Héros d’un soir : Parmi les membres de l’équipe française de Binche, signalons la présence de Yolande Bachmann (lire ses souvenirs dans notre rubrique “Mon JSf à moi”) ; pour l’équipe britannique de Sherborne : Tim Barclay, Sally Bunwell, David Butt, Philip Coulson, Penny Fowler, Colin Hayward, David Mason, Peter Mason, Jeff Palmer, Ian Rowe, Sue Rowe, Chris Thomas-Peters et Rosemary Wanther ; pour l’équipe italienne de Lignano Sabbiadoro : Pier Augusto Aere, Mauro Atura, Donatella Bulfoni, Marina Braida, Lorenzo Bozzato, Rosanna Chiopris, Gimmy delle Vedove, Ennio Fabris, Flavio Fabris, Giuseppe Formenton, Alessandro Gasparetti, Marino Gregoni, Aldo Piatti, Sabrina Rieppi, Beniamino Ros et Paola Zanotelli.
> On se lève tous… Lors du dernier jeu, les concurrentes italiennes n’ont pas respecté le règlement. Une entorse qui n’a pas été sanctionnée, ce qui eut des répercussions jusqu’en finale. Pour en savoir plus, lire notre page “On refait Lignano Sabbiadoro 1981″ (lien ci-dessus).

Émission n°3 :

Lieu de tournage : Tour de Belém (Torre de Belém), Lisbonne (Portugal). Découvrir notre carte postale.
Diffusion en direct (JRT, RAI 2, SRG, SSR, TSI) : Mercredi 24 juin, 21h05 (heure locale en Yougoslavie : 20h05)
Diffusion Antenne 2 : Dimanche 9 août, 20h35
Diffusion BBC 1 : Vendredi 18 septembre, 19h (sauf au Pays de Galles : Dimanche 4 octobre, 13h55)

Présenté par Alice Cruz et Eládio Clímaco
Concepteur des jeux : Adolfo “Popi” Perani. Réalisation : Luís Andrade.
Thème des jeux : La fête de Saint-Antoine
Les jeux : Les arches fleuries, Les serveurs du restaurant, Recollons la cruche, Le basilic, Fleurissons les tombes, Les artichauts, Les boulangers, Les cartes postales, La ballade des corbeaux (fil rouge)
Équipes participantes : Herent (B), Rancate (CH), Digne-les-Bains (F), Dartmouth (GB), Montorio Al Vomano (I), Lisbonne (P), Osijek (YU)

À noter…
>
En Français dans le texte :
C’est étonnant, mais au générique et au tableau-marquoir, le nom de la ville hôte est indiqué en Français (Lisbonne) et non en Portugais (Lisboa).
> Héros d’un soir : Parmi les membres de l’équipe britannique de Dartmouth, signalons la présence de Tim Bryce (directeur d’équipe), Sid Davies (capitaine), David Collins, Peter Collins, Jackie Davies, Kate Distin, Sheree Duff, Cameron Dunn, Sheena Mars, Martin Payne, Alan Pook, Derek Rodgers, Malcolm Shilibeer et Dawn Wiggins ; pour l’équipe italienne de Montorio al Vomano : Antonio Carinelli, Daniele Cecchini, Franco Ciavatta, Antonietta Gabriele, Orietta Gorra, Camillo Ferreo, Ladislao Ferreo, Carlo Leonzi, Gian Pietro Pigliacelli, Leo Valentini, Mariella Valentini et Maria Grazia del Zoppo.
> Double croche(t) : Au jeu n°4, alors que les Britanniques avaient récupérer 4 fleurs, Gennaro Olivieri décida de retirer une fleur car la dernière était encore “accrochée avant le coup de sifflet”. Problème : Dartmouth n’a été créditée que de… deux fleurs, au lieu de trois. Une erreur qui a coûté 2 points aux Britanniques mais qui, heureusement, n’a eu aucune incidence sur le résultat final ou la qualification pour la finale.
> Un jeu de pot ! Le sixième jeu de la soirée est unique en son genre dans l’histoire de “Jeux sans frontières”. Au coup de sifflet, les concurrents devaient tout d’abord traverser un parcours semé d’obstacles et tapis d’élastiques afin d’atteindre deux pots, distants l’un de l’autre d’environ 3 mètres, et choisir au hasard l’une des fleurs d’artichauts qu’ils contiennent, avant de revenir au point de départ la planter dans le chapeau de sa coéquipière. Dans le premier pot, 9 fleurs d’artichauts qui, une fois allumées par l’arbitre Guido Pancaldi, explosent (et ajoutent 5 secondes au temps de l’équipe) et 3 fleurs qui libèrent un feu d’artifice (ce qui retranche 5 secondes). Dans le second, c’est l’inverse. Le concurrent a donc plus de chances de récolter 5 secondes de bonus en piochant dans le pot le plus éloigné. Malgré tout, tous les joueurs, à l’exception du Britannique, prirent une fleur du pot le plus proche, de peur sans doute de perdre trop de temps. Le Britannique fut récompensé de ce choix. Seuls ses adversaires portugais eurent la chance de piocher une “bonne” fleur dans le premier pot. Les Français, qui jouèrent le joker sur ce jeu de hasard et sratégie, ne furent pas récompensés. Quatrièmes au classement, ils ne récoltèrent aucun point supplémentaire.
> Échappée belle : Avec 13 points d’avance sur leurs poursuivants britanniques après les résulats du fil rouge, les Portugais de Lisbonne étaient assurés de la victoire avant le dernier jeu.

Émission n°4 :

Lieu de tournage : Parc Communal de Couillet, Charleroi (Belgique)
Diffusion en direct (JRT, RAI 2, SRG, SSR, TSI) : Mercredi 8 juillet, 21h05 (heure locale en Yougoslavie : 20h05)
Diffusion Antenne 2 : Dimanche 16 août, 20h35
Diffusion BBC 1 : Vendredi 9 octobre, 19h (sauf au Pays de Galles : Dimanche 25 octobre, 13h55)

Présenté par Paule Herreman et Michel Lemaire
Concepteur des jeux : André Lange. Réalisation : Jean-Louis Colmant.
Thème des jeux : L’accès aux professions
Les jeux : Le vin (test des sommeliers), Les oeufs à la coque (test de gastronomie), La trompette géante (tests des musiciens), Les derricks en feu (tests des pompiers), L’anneau magnétique (test des électriciens), Puissance 4 (test des mathématiciens), Zorro est arrivé (test des comédiens), Les Jeux Olympiques (test des sportifs), Le château de Champignac (fil rouge, test des sportifs)
Équipes participantes : Charleroi (B), Saas Fee (CH), Les Gets (F), Luton (GB), Finale Ligure (I), Madère (P), Zenica (YU)

À noter…
> Fond de décor :
Le Parc Communal de Couillet, qui accueille les “Jeux sans frontières” belges, a été amenagé sur d’anciennes mines de charbon et de fer comblées.
> Île était une fois : Madère, l’archipel du Portugal situé dans l’océan Atlantique au large du Maroc, est en compétition ce soir.
> Agent double ? Parmi les concurrents français des Gets s’est glissé un moniteur de ski… anglais : Alan Hartley.
> Héros d’un soir : Parmi les membres de l’équipe britannique de Luton, signalons la présence de John Howells (directeur d’équipe), Chris Dunington (directeur adjoint), Bob Whan (directeur adjoint), Tony Russell (capitaine), Jackie Cross, Sharon Dillette, Mark Fairhurst, Lee Holten, John Ing, Della Isaacs, Andrew Mears, Terry Nicholls, Lorna Roberts, Joe Toomey et James Warren.
> Savoir jouer du piston : Une fois n’est pas coutume, le jeu n°3 est un jeu de mémoire dans lequel deux concurrents (un garçon et une fille) doivent exécuter les 14 premières notes de la mélodie du “Bon Roi Dagobert” sur une trompette géante. La fille est suspendue au-dessus des touches 1 et 2, le garçon au-dessus des touches 3 et 4. Comme vous pouvez l’imaginer, le jeu devient très drôle lorsque les joueurs n’ont pas mémorisé correctement les notes ! Ce qui n’est pas le cas de Finale Ligure qui a exécuter l’extrait en seulement 12 secondes, un meilleur temps que Les Gets et Madère qui avaient pourtant joué leur joker.
> Joué d’avance : Avec 6 points d’avance sur leurs hôtes de la soirée à l’issue du fil rouge, les Italiens étaient assurés de remporter le match avant le dernier jeu. Dans le pire des cas, Finale Ligure terminait à égalité avec Charleroi. Hélas pour les Belges, qui terminèrent bons derniers, les Yougoslaves de Zenica et les Français des Gets rejoignirent les Italiens sur le podium.
> Pas de finale pour Finale : Sans l’erreur d’arbitrage commise à Lignano Sabbiadoro sur le dernier jeu (voir ci-dessus), l’équipe de Finale Ligure aurait décroché son ticket pour la finale.

Émission n°5 :

Lieu de tournage : Obersteinstraße Sporte Stadion, Meiringen-Hasliberg (Suisse)
Diffusion en direct (JRT, RAI 2, SRG, SSR, TSI) : Mercredi 29 juillet, 21h05 (heure locale en Yougoslavie : 20h05)
Diffusion Antenne 2 : Dimanche 23 août, 20h35
Diffusion BBC 1 : Vendredi 16 octobre, 19h (sauf au Pays de Galles : Dimanche 1er novembre, 13h55)

Présenté par Rosemarie Pfluger et Jan Hiermeyer.
Concepteur des jeux : Adolfo “Popi” Perani. Réalisation : Walter Plüss.
Thème des jeux : Vacances à la montagne : légendes des Alpes Suisses
Les jeux : La cueillette des champignons, Les oiseaux et les fleurs, Les lapins et les carottes, Le bélier enragé, Les cristaux, La vache gourmande, Landaus et meringues, La chenille, Parcours à skis (fil rouge).
Équipes participantes : Bornem (B), Ittigen (CH), Le Cannet (F), Dunfermline (GB), Merate (I), Braga (P), Pirot (YU)

À noter…
>
Héros d’un soir :
Parmi les membres de l’équipe britannique de Dunfermline, signalons la présence de Mike Joiner (capitaine), Dougie Arnill, Marie Blair, Bill Bunyan, Malcolm Cameron, Steve Coates, Pauline Lucas, Marilyn McLeod, Terry O’Connor, Jim Patterson, George Ross, Joyce Suitor, Ian Watson et Pauline Young.
> Jeu à rallonge : Pour la première et unique fois dans l’histoire de “Jeux sans frontières”, la durée d’un jeu a été allongée après le début d’une épreuve. Au jeu n°3, six concurrents déguisés en lapins devaient courir jusqu’à une meule de foin géante afin d’y retrouver chacun 3 des 24 carottes qui y sont cachées. Lors des répétitions des deux soirs précédents, toutes les équipes ont réussi à terminer le jeu dans le temps imparti de 3 minutes. Seulement, le soir de l’enregistrement, les carottes avaient dû être cachées plus en profondeur car les “lapins” ont eu du mal à les retrouver. Le temps presque écoulé, les équipes d’Ittigen et du Cannet étaient les deux seules à avoir retrouvé trois carottes chacune si bien que l’arbitre Gennaro Olivieri a porté le temps-limite de l’épreuve à 4 minutes.
> Au bord du gouffre : Au jeu n°4, un concurrent déguisé en bouquetin et retenu par un élastique doit avancer le plus possible jusqu’à un précipice sur lequel doivent passer dix adversaires, les “touristes”. Sur cette épreuve, il faut noter l’excellente tactique du “bouquetin” britannique qui se plaça en toute fin du parcours et parvint, à force de coups de cornes, à bloquer et/ou à faire tomber les 4 premiers touristes si bien que les 6 autres n’eurent jamais le temps de passer ! Cette prouesse n’a été égalée par aucun autre concurrent. Le “bouquetin” français a tout de même réussi à empêcher vaillamment 8 touristes de traverser.
> Allô allô monsieur l’ordinateur ? Le marquoir électronique a subi deux pannes au cours de l’émission : après le jeu n°6 (le classement s’arrête à la 3ème ligne), puis après la deuxième manche du jeu n°7 (les résultats n’apparaissent pas). En pleine conversation, les commentateurs français, Claude Savarit et Simone Garnier n’ont pas entendu les annonces orales des arbitres et ont donc été incapables de communiquer les résultats aux téléspectateurs français ! Heureusement, le problème technique est réparé avant le jeu suivant.
> Breaking news : Faisant fi du thème de la soirée, le dernier jeu de l’émission est consacré à un événement majeur de l’actualité du jour de l’enregistrement : le mariage du Prince Charles avec Lady Diana Spencer. Dans ce jeu, huit coéquipiers (5 garçons et 3 filles) devaient courir jusqu’à l’autre extrémité du terrain de jeu et récupérer un vêtement (perruque, collier de perle, traîne et boléro pour la mariée…), puis revenir au point de départ s’entasser dans une cabine de téléphérique. Après la fermeture des portes par le juge de touche, les équipes devaient habiller les mariés avant que tous les joueurs ne s’extraient de l’espace confiné par le toit ouvrant. La mariée déploie ensuite sa traîne afin que six coéquipers puissent prendre place à genoux à l’intérieur et sautiller, telle une chenille géante, afin la mariée puisse rejoindre l’autre extrémité du terrain de jeu et faire sauter le bouchon d’une bouteille de champagne géante. Cette ultime épreuve était très importante pour Ittigen et Le Cannet, ex aequo en tête à l’issue du fil rouge. Malheureusement pour les Français, les Suisses termineront juste avant eux et feront au classement final la différence d’un seul point.

Émission n°6 :

Lieu de tournage : Stade du Parc des Sports, Annecy (France)
Diffusion en direct (JRT, RAI 2, SRG, SSR, TSI) : Mercredi 12 août, 21h05 (heure locale en Yougoslavie : 20h05)
Diffusion Antenne 2 : Dimanche 30 août, 20h35
Diffusion BBC 1 : Vendredi 23 octobre, 19h (sauf au Pays de Galles : Dimanche 8 novembre, 13h55)

Présenté par Guy Lux et Simone Garnier
Concepteur des jeux : Claude Savarit. Réalisation : Roger Bénamou.
Thème des jeux : Annecy, ville de tous les sports
Les jeux : La course au trot, Le cyclisme de montagne, La varappe et l’edelweiss, Le football américain, Les équilibristes, La conquête de l’espace, Le tir à la corde, Les montgolfières de JSF, La pêche aux truites (fil rouge).
Équipes participantes : Lessines (B), Annecy (F), Intragna (CH), Warrington (GB), Agropoli (I), Aveiro (P), Majdanpek (YU)

À noter…
>
Héros d’un soir :
Parmi les membres de l’équipe belge de Lessines, signalons la présence d’Arnold Baudechon (lire ses souvenirs dans notre rubrique “Mon JSf à moi”) et Denis Pettiaux (devenu arbitre international de “Jeux sans frontières” entre 1991 et 1999, lire son portrait) ; pour l’équipe britannique de Warrington : Jim Cannon (capitaine), Keith Barnett, Jan Blackwell, June Brimlow, Peter Dawson, Steven Gooch, Celia Johnson, Clive Jones, Alexic Jovitza, David Lyons, Colin Meechin, Glenroy Skeet, David Walker et Bernadette Woodhouse.
> Un homme averti en vaut deux : Dérogeant exceptionnellement à la tradition qui veut que les joueurs soient désignés le matin de l’enregistrement, les organisateurs ont prévenu les équipes trois semaines avant la compétition de la présence d’une épreuve de funambulisme sur le jeu n°5 afin qu’un joueur puisse s’entraîner dignement ! Le futur arbitre international Denis Pettiaux, alors acrobate dans un cirque, excellera dans cette épreuve et rapportera 12 points à Lessines qui eut le nez de jouer son joker sur cette épreuve !
> Duel au sommet : La victoire du match s’est jouée entre deux équipes : Intragna et Lessines. Les Suisses ont remporté les deux premiers jeux (jouant brillament leur joker au passage) tandis que les Belges ont gagné les trois jeux suivants (joker également misé à bon escient). Avant les résultats du fil rouge, les équipes ne sont séparées que d’un seul point, avec avantage pour Lessines. Intragna signe une excellente performance lors du dernier fil rouge et rafle ainsi 7 points. Avec 5 points, Lessines passe en deuxième position du classement avec une différence de points inversée. Lors du dernier jeu, un candidat doit répéter trois fois une course d’obstacle afin de délester à chaque passage la nacelle d’une montgolfière. Au quatrième et dernier passage, le joueur délivre la “marquise” de manière à ce que le ballon s’élève enfin dans les airs. La montgolfière belge est la première à monter, talonnée par la Française, ce qui anéantit les efforts de la Suisse (quatrième sur le jeu) qui termine la compétition avec deux points de retard.

Émission n°7 :

Lieu de tournage : Princess Anne Park Arena, Washington près de Sunderland (Grande-Bretagne)
Diffusion en direct (RAI 2) : Mardi 25 août
Diffusion (JRT, SRG, SSR, TSI) : Mercredi 26 août, 21h05 (heure locale en Yougoslavie : 20h05)
Diffusion Antenne 2 : Dimanche 6 septembre, 20h35
Diffusion BBC 1 : Vendredi 30 octobre, 19h (sauf au Pays de Galles : Dimanche 15 novembre, 13h55)

Présenté par Stuart Hall et Eddie Waring
Concepteur des jeux : Stuart Furber. Réalisation : Bill Taylor.
Thème des jeux : “An English Sunday” : Week-end à la campagne
Les jeux : Les maîtres d’hôtel, Les voleurs de poulets, La pêche à la truite, La promenade du chien, La chasse aux faisans, Le retour en voiture, Les pochards, Le bal à Sunderland, La chasse au renard (fil rouge).
Équipes participantes : Evergem (B), Les Bois (CH), Issy-les-Moulineaux (F), Sunderland (GB), Senigallia (I), Algarve (P), Bitolj (YU)

À noter…
>
Véritable athlète :
Parmi les concurrents français d’Issy-les-Moulineaux, nous trouvons Jean-Marc Plessinou (champion d’athlétisme sur 400 et 800m).
> Héros d’un soir : Parmi les membres de l’équipe belge d’Evergem, , signalons la présence d’André Donine ; pour l’équipe suisse des Bois : Raymond Bilat (entraîneur), Laurent Donzé (Team Captain), Gilbert Méroz, Jacky Epitaux, Christophe Willemin, Robert Claude, Enrico Perucchini, Vidal Amez-Droz, Charles-André Boichat, Fabienne Clémence (lire ses souvenirs dans notre rubrique “Mon JSf à moi”), Laurence-Isabelle Boillat, Nicole Jobin, ainsi que Pierre Donzé, Yvan Jobin, Roland Furer, Simone Amez-Droz et Erika Hugi au sein de la délégation ; pour l’équipe britannique de Sunderland : Gary Hutchinson (capitaine), Jean Applegar, Charlie Bentley, Tony Carlisle, Brian Davidson, Roy Davison, John Debraskey, Ross Edwards, Vivian Holmes, Norman Judson, Adrian Kelth, Elaine Mennison, Richard Wood et Kevin Youdan ; pour l’équipe italienne de Senigallia : Maria Stefania ; pour l’équipe portugaise d’Algarve : Luis Seripa.
> On est bientôt arrivés ? Lors de la première des 4 manches du fil rouge, le concurrent français faisait la course en tête jusqu’à ce qu’il se trompe et rallonge son parcours d’un tour de piste supplémentaire… laissant la voie libre à tous ses adversaires !
> Partis du mauvais pied… Les Portugais d’Algarve pensaient avoir trouvé une tactique imparable pour remporter le jeu n°4. Dans cette épreuve demandant des qualités de coordination, deux membres de chaque équipe (un garçon et une fille) devaient promener un chien tenu par une laisse rigide reliée à une semelle sur laquelle sont fixés les chaussures droite du garçon et gauche de la fille. Les candidats portugais tentèrent de contourner la difficulté en sautant à cloche-pied, laissant en l’air les pieds reliés entre eux. Mais rappelés à l’ordre par l’arbitre Gennaro Olivieri, ils ont dû refaire une partie du parcours. Ralentis, ils terminèrent cinquième et ne tirèrent aucun bénéfice du joker qu’ils pensaient avoir judicieusement joué. Les concurrents français, quant à eux, remportèrent brillamment l’épreuve… sans jouer leur joker hélas !
> Je suis venu vous dire que je m’en vais : Il s’agit de la dernière apparition à l’écran du commentateur britannique Eddie Waring, qui prend congé de la BBC à 71 ans après plusieurs décennies de bons et loyaux services, notamment aux commentaires des rencontres de rugby.
> L’union fait la force : L’équipe portugaise en provenance de l’Algrave regroupe des concurrents de plusieurs localités : Albufeira, Carvoeiro, Portimão et le champion de l’année précédente : Vilamoura.

FINALE :

Lieu de tournage : Piscine du centre de sports et de loisirs Tašmajdan (Bazen Složen, Sportsko-rekreativni centar Tašmajdan), Belgrade (Yougoslavie)
Diffusion en direct (JRT, RAI 2, TSI) : Mardi 8 septembre, 21h05 (heure locale en Yougoslavie : 20h05)
Diffusion SRG, SSR : Mercredi 9 septembre, 21h05
Diffusion Antenne 2 : Dimanche 13 septembre, 20h35
Diffusion BBC 1 : Vendredi 6 novembre, 19h (sauf au Pays de Galles : Dimanche 22 novembre, 13h55)
Présenté par Dunja Figenvald, Mersiha Čolaković et Milan “Minja” Subota
Concepteur des jeux : Mladen Popović. Réalisation : Jovan Ristić.
Thème des jeux : The music, la musique, die Musik… vive la musique !
Les jeux : Les accordéons, La sérénade des troubadours, Le métronome, Le lac des cygnes, Le gong, Le Barbier de Séville, Dans le jardin des pieuvres, Le vol du bourdon, “Money, Money, Money” (fil rouge).
Équipes participantes : Lessines (B), Ittigen (CH), Issy-les-Moulineaux (F), Dartmouth (GB), Lignano Sabbiadoro (I), Lisbonne (P), Pula (YU)

À noter…
> Envoyez la musique ! C’était le thème de l’émission et la promesse a été respectée : le fil rouge a été joué sur les notes du tube d’ABBA “Money, Money, Money”, le jeu n°2 sur l’air du “Trouvère” de Verdi et le jeu n°5 fut illustré par la Danse des Petits Cygnes, extraite du “Lac des cygnes” de Tchaikovsky.
> Héros d’un soir : Parmi les membres de l’équipe belge de Lessines, signalons la présence d’Arnold Baudechon (lire ses souvenirs dans notre rubrique “Mon JSf à moi”) ; pour l’équipe française d’Issy-les-Moulineaux : Jean-Marc Plessinou ; pour l’équipe britannique de Dartmouth : Tim Bryce (directeur d’équipe), Peter Collins (capitaine, en remplacement de Sid Davies blessé), David Collins, Jackie Davies, Kate Distin, Sheree Duff, Cameron Dunn, Sheena Mars, Martin Payne, Alan Pook, Derek Rodgers, Malcolm Shilibeer, Dawn Wiggins ; pour l’équipe italienne de Lignano Sabbiadoro : Pier Augusto Aere, Mauro Atura, Donatella Bulfoni, Marina Braida, Lorenzo Bozzato, Rosanna Chiopris, Gimmy delle Vedove, Ennio Fabris, Flavio Fabris, Giuseppe Formenton, Alessandro Gasparetti, Marino Gregoni, Aldo Piatti, Sabrina Rieppi, Beniamino Ros et Paola Zanotelli.
> Fin à rebondissements : Avant le dernier jeu, les Britanniques sont troisièmes au classement général, à deux points des Portugais et des Yougoslaves. Ils réussirent à remporter l’ultime épreuve, devant les Français, les Suisses, les Yougoslaves, les Portugais, les Italiens et les Belges. Sur le tableau final, cela signifiait que Dartmouth allait remporter la finale avec un point d’avance sur Pula. C’était sans compter sur la disqualification d’Issy-les-Moulineaux pour non-respect des règles, qui fit remonter Pula sur la première marche du podium à égalité avec Darmouth. La joie des Yougoslaves fut toutefois de courte durée : disqualifiés à leur tour, ils laissent le champ libre aux Portugais, qui s’emparent finalement du trophée de la finale, ex aequo avec les Britanniques !
> Enfin premiers ! Les Britanniques, qui étaient les seuls à s’être qualifiés sans avoir remporté une émission, se rattrapent brillamment en décrochant la plus haute marche du podium sur la finale ! Une première place qu’ils doivent partager avec les Portugais.
> Duo de choc : Nous retrouvons donc en tête du classement les deux meilleurs pays de l’édition précédente : le Portugal et la Grande-Bretagne (respectivement premier et deuxième en 1980). Mais cette année, il fut impossible de les départager !